La voiture moyenne des français en 2015 selon l’Argus

L’Argus a récemment publié son étude annuelle sur la voiture moyenne des Français. Résultat ? Un prix de 25 108 € (+ 4,6 % en seulement 1 an), une baisse des véhicules diesel, une légère réduction de la consommation liée à une réduction de la cylindrée.

Petit rappel, afin d’obtenir des résultats pertinents, l’Argus utilise la même méthode depuis 1953. L’enquête, réalisée sur les 250 modèles les plus vendues de l’année, comprend au total près de 2 millions de véhicules représentant 99 % du marché en 2015.

Voici un tableau récapitulatif des résultats et des critères utilisés au fil du temps :

63 ans d'evolution voiture moyenne

On constate une tendance générale d’augmentation des prix, de la puissance, de la taille et du poids du véhicule mais à contrario, une diminution de la consommation (merci la technologie).

Un important changement au niveau de la part du diesel apparaît avec une nette baisse, se rapprochant ainsi de la barre symbolique des 50 %. Ce changement est probablement lié au fait que le diesel ne devient plus aussi rentable qu’avant. En effet, un véhicule qui roule au diesel coûte plus cher à l’achat et à l’entretien et il est également plus nocif pour l’environnement ce qui, à l’heure des voitures électriques et hybrides, en fait une « bête noire ». De plus, l’Etat parle d’un ajustement du prix du gazole face à celui de l’essence, de quoi refroidir beaucoup de consommateurs n’y voyant plus l’intérêt.

Graphique d'evolution auto

Graphique d'evolution auto 2

Les courbes des graphiques sont assez significatives, elles marquent donc une évolution dans la conception des véhicules liée aux évolutions technologiques mais également au comportement d’achat et d’utilisation des conducteurs français.

Un prix qui s’enflamme

Mais l’un des faits les plus marquants est évidemment cette hausse importante du prix moyen, le budget s’envole avec + 1 100 € en seulement 1 an, soit la plus forte augmentation de la décennie. Pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, 27 % de hausse en 5 ans :

voiture-moyenne-evolution-du-prix

On peut voir dans le tableau suivant, une propension à l’achat de véhicule de plus de 25 000 € très prononcée, elle représente 43 % des véhicules achetés, on se rapproche ici aussi de la barre symbolique des 50% mais dans le sens inverse que le diesel :

repartition des ventes auto par categories prix

En conclusion, les Français investissent de plus en plus dans des véhicules haut de gamme, plus spacieux, avec davantage de puissance tout en souhaitant une consommation réduite (ce qui peut semblait illogique, et pourtant !) et délaissent le diesel qui devient de moins en moins intéressant.

Voir l’article complet

Source : L’Argus

Comments
  1. Julien

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *